©BayardPresse LE TEXTE EXPLICATIF ©BayardPresse

 

Attention ! Attention !Patientez au chargement !

 

PLAN DE LA PAGE :

  1. Introduction
  2. Caractéristiques repérables
  3. Ordonner un texte explicatif
  4. Exemple

NAVIGATION

L'icônevous permet de retourner au sommet de la page
L'icônevous permet d'aller à l'occurrence suivante au sein d'une énumération



1/ QU'EST-CE QU'UN TEXTE EXPLICATIF ? En haut   Caractéristiques

Un texte explicatif a pour objectif de faire comprendre au récepteur ce que l'émetteur ( = celui qui est l'auteur de l'explication) pense ne pas être su du récepteur ( = le lecteur, l'auditeur auquel s'adresse l'explication).

C'est pourquoi tout texte explicatif répond à une question initiale, souvent formulée soit au début du texte, soit dans le titre de celui-ci.



2/ CARACTÉRISTIQUES REPÉRABLES En haut   Faire un plan

A. Différences avec le texte descriptif

Un texte descriptif cherche à donner à percevoir : il s'intéresse donc principalement à la réalité matérielle, palpable ; il se caractérise par une présence importante de notations de sensations (vue, toucher, ouïe, odorat, goût). Il ne cherche pas à mettre les éléments décrits en relation logique les uns avec les autres, contrairement au texte explicatif. Il utilise des connecteurs spatiaux (localisation) ou temporels (chronologie), notamment.

Le texte explicatif pourra cependant présenter des passages descriptifs (de même qu'une description pourra comporter des passages explicatifs, dès lors qu'on cherche à interpréter ce qui est perçu ; le portrait, notamment moral, ne peut pas ne pas être partiellement explicatif).

B. Des modes d'enchaînement des idées particuliers

Accéder directement à :
a.  Adjonction
b.  Cause à effet
c.  Exemple
d.  Reformulation
e.  Préciser

Ce sont les manières d'enchaîner les idées énoncées (et donc les phrases) qui caractérisent nettement un texte explicatif.

Ces relations s'expriment souvent au travers de connecteurs, mais elles sont parfois implicites (non exprimées).

 

a. L'adjonction

Utilisant fréquemment la progression thématique à thème constant, le texte explicatif peut établir une liste d'éléments explicatifs ajoutés les uns aux autres.

  • Les connecteurs employés sont alors des connecteurs d'adjonction : et, de plus, par ailleurs, de surcroît, en outre, ...

  • Certains peuvent marquer plus particulièrement une hiérarchisation précise des éléments ajoutés : tout d'abord, ensuite ; premièrement, deuxièmement ; non seulement, mais aussi ; ...

b. La relation de cause à effet

L'explication cherche à manifester les liens logiques de cause à conséquence qui existent entre les éléments qui la composent.

  • Lorsqu'on exprime la cause (cause explicative), les connecteurs pourront être : en effet, car, ...
    Mais on pourra aussi exprimer la cause au travers de la subordination.

  • L'explication pourra aussi exprimer la conséquence ; les connecteurs seront : d'où, c'est pourquoi, voilà pourquoi, donc, alors ...
    Mais on pourra aussi exprimer la conséquence au travers de la subordination.

  • On pourra même se placer véritablement dans le monde des idées abstraites en recourant à l'hypothèse.
    Dans ce cas, les connecteurs pourront être : supposons que, admettons que, ...
    Mais on pourra aussi exprimer l'hypothèse au travers de la subordination.

c. L'exemple

Toute explication a besoin d'exemples pour assurer sa bonne compréhension.

  • Les connecteurs seront : par exemple, ainsi, ...

d. La reformulation

Une explication tentera parfois de reformuler autrement une même idée, pour la faire mieux comprendre, pour la nuancer.

  • Les connecteurs seront : autrement dit, c'est à dire, cela revient à dire que, ...
  • Les connecteurs, pour la nuance, pourront être : plus précisément, dans le détail, à vrai dire, ...

e. Les outils pour préciser

La reformulation peut être l'occasion d'une mise au point, d'une nuance. Mais une précision peut être faite grâce à des outils spécifiques

  • la comparaison :

    Une explication se fera mieux comprendre en s'appuyant sur ce que le récepteur (celui auquel l'explication est destinée) est supposé connaître.
    Elle utilisera donc l'analogie, la ressemblance, en somme la comparaison. Les outils pourront être : ressembler, c'est un peu comme si, ...

  • la différence, l'opposition :

    Une explication sera l'occasion de relever des différences ou des contrastes et de les assumer (ce qui évite qu'il y ait des contradictions, particulièrement nuisibles à la compréhension).
    Elle utilisera les outils de la concession, de l'opposition. Les connecteurs pourront être dans ce cas : toutefois, en revanche, cependant, mais, par contre, ...



3/ ORDONNER UN TEXTE EXPLICATIF (faire un PLAN) En haut   Exemple

L'explication étant destinée à faire comprendre ce qui est supposé non su, elle pourra progresser (liste non exhaustive) :

A. en partant du plus évident et en allant au moins évident.

B. en considérant d'abord l'objet de l'explication seul, puis en observant ses relations à ce qui lui est extérieur.



4/ EXEMPLE En haut

Si votre navigateur supporte 'Javascript', il est possible d'alterner l'animation ci-dessous avec un affichage fixe, qui présente simultanément l'ensemble des éléments repérés successivement dans la version animée.

Pour voir l'exemple fixe, appuyer sur le bouton de gauche situé sous l'animation (pour rétablir l'animation : bouton de droite).

Texte explicatif : exemple
D'après Pierre Miquel

nécessite
Javascript

 


©BayardPresse

 

Opinion/Commentaires  Pour donner votre opinion ou faire des commentaires...


En haut   Retour au haut de la page
Progr. thématique   Consulter la progression thématique
Cause & Conséquence   Consulter l'expression de la cause et de la conséquence
Hypothèse   Consulter l'expression de l'hypothèse
Comparaison   Consulter l'expression de la comparaison
Opposition   Consulter l'expression de l'opposition
Sommaire Synthèse   Retour au sommaire des fiches de synthèse
Sommaire Général   Retour au SOMMAIRE GÉNÉRAL

Dernière main : 22 mai 2001